Ma Photo

février 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          

Liens institutionnels et associatifs








Blog powered by Typepad

« « C'est l'histoire d'un mec », nommé François | Accueil | Campagne officielle : confiance à Nicolas Sarkozy »

29 avril 2007

Commentaires

http://quialaviealetemps.hautetfort.com/archive/2007/04/24/tss.html

Je connais même des présidents qui mettaient sur écoute les journalistes ou interdisaient qu'on parle de sa fille illégitime... soyons sérieux, le moins démocrate est celui qui s'associe au parti des 20 millions de déportés, j'ai nommé les communistes !

Je connais même des présidents qui mettaient sur écoute les journalistes ou interdisait qu'on parle de sa fille illégitime... soyons sérieux, le moins démocrate est celui qui s'associe au parti des 20 millions de déportés, j'aine nommé les communistes !

Il est notoirement reconnu que Sarkozy avait adressé des menaces à la direction de France 3, a fait virer le patron de Paris Match, adresse régulièrement à certains journalistes des remarques du type "je connais votre patron.." etc.
On peut alors se poser légitimement la question, même sans preuve, d'éventuelles pressions de sa part ou de son entourage, surtout en connaissant ses liens amicaux avec les grands patrons de presse.
Certes, on ne peut accuser sans preuve.
Mais il y a plusieurs façons de faire pression. Celle direct comme semble le dire le président du SPQR de la part de Ségolène Royal et de son équipe. Mais d'autres, plus insidieuses, sont possibles : la menace voilée, l'intimidation, la manipulation.
J'aimerai qu'on m'explique une chose : comment BFM TV et RMC ont-ils pu organiser ce qui semblait impossible au SPQR ?
Sont-ils dans l'illégalité ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blogs et sites amis...

RADICAUX




cdor92